Partager

Comment reconnaître un champignon comestible

 
Par Antoine Decrouy. 11 février 2021
Comment reconnaître un champignon comestible

Le monde des champignons est aussi passionnant que complexe, autant pour la grande variété de champignons qu'il est possible de trouver dans nos forêts, que pour la difficulté de différencier les champignons comestibles des champignons vénéneux. En France, sont comptabilisées environ 19 espèces de champignons vénéneux.

Car s'armer d'un panier et partir en forêt pour trouver son dîner est un véritable plaisir, le nombre d'aficionados de mycologie est en constante augmentation. Néanmoins, si vous êtes intéressé par ce sujet, vous devez savoir qu'il existe de nombreuses associations mycologiques qui offrent des cours d'initiation ainsi que des excursions programmées pour découvrir les champignons. Une bonne manière de commencer est d'apprendre les clés qui permettent d'identifier un champignon comestible d'un champignon vénéneux.

Pour les éviter, il est essentiel de savoir reconnaître un champignon comestible, et on préfère vous prévenir, c'est pas si simple ! La première chose à prendre en compte et la plus importante est que vous ne devez jamais manger un champignon sur lequel vous avez des doutes. En dépit de la difficulté du sujet, dans cet article de toutCOMMENT on vous donne quelques pistes pour débutants qui vous permettront de savoir comment reconnaître un champignon comestible.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment faire du charbon de bois

Comment reconnaître un champignon comestible ?

Pour reconnaître un champignon comestible d'un champignon vénéneux, vous devez :

  • Ne jamais cueillir des champignons en mauvais état
  • Ne jamais cueillir des champignons aux couleurs trop vives
  • Ne pas cueillir des champignons qui lâchent une teinte bleuté au moment où vous le coupez
  • Ne pas cueillir des champignons à l'odeur désagréable
  • Faire attention aux lamelles blanches
  • Faire attention aux tiges avec des plis en anneaux
  • Faire attention aux tiges plus larges sous la terre
  • Faire attention aux spores rosés
  • Faire attention aux voiles transparants

Dans la suite de notre article on vous donne plus de détails à propos de ces techniques qui vous permettent de reconnaître un champignon comestible.

A première vue

Si vous débutez en mycologie et dans la cueillette de champignons, votre premier objectif sera de vous entraîner à l'identification de champignons. Par précaution, à première vue vous devez écarter tous les champignons qui ont l'air détérioré, que ce soit à cause des pluies ou des gelées, parce qu'il est cassé ou endommagé, ou même parce qu'il est parasité. Dans tous les cas, il faut vous en débarrasser pour deux raisons :

  1. Peut-être qu'il n'est pas vénéneux, mais s'il est en mauvais état, il vaut mieux ne pas le manger.
  2. Son aspect sera altéré par des agents externes, ce qui rendra son identification bien plus difficile.

Il faut se souvenir que le problème des champignons est qu'ils peuvent énormément se ressembler, alors qu'un est comestible et l'autre est vénéneux. C'est par exemple le cas avec l'Amanita caesarea et l'Amanita muscaria, la première est inoffensive et la seconde est toxique, ou avec les différentes espèces qui forment la famille des boletus.

Enfin, ne vous laissez pas guider par la taille, car elle n'a rien à voir avec la toxicité. Il y a des petits champignons qui gardent en leur intérieur des puissants poisons.

Comment reconnaître un champignon comestible - A première vue

Couleurs et odeurs

Les champignons nous surprendront par leur variété de forme, de taille et de couleur. Certains nous semblent familiers et nous amènent à croire qu'on a entre les mains un quelconque type de champignon comestible commun, comme les chanterelles, les cèpes, les pleurotes ou les champignons de paris. Bien qu'ils nous semblent familiers, vous devez être absolument sûrs avant de les mettre dans votre panier. Pour être sûr, jetez un coup d'œil à certains détails qui vous permettront de reconnaître un champignon comestible :

  • Ne vous fiez pas aux couleurs vives comme le rouge, l'orange vif ou le verdâtre, car de nombreux champignons toxiques les ont, ce qui permet facilement de voir qu'ils sont dangereux. Si vous voyez ces couleurs, non seulement sur le dessus mais aussi sur la tige, ne le cueillez pas.
  • Une autre petite astuce qui devrait vous faire comprendre qu'il s'agit d'un champignon vénéneux est de vérifier que lorsque vous coupez la tige (au moment de la collecte ou au moment de la cuisson), elle change de couleur et acquiert une teinte bleutée ou même libère une sorte de liquide laiteux. Dans les deux cas, ne le mangez pas. Évitez de prendre le risque.
  • Enfin, un champignon qui dégage une odeur désagréable ou qui vous rappelle un composé chimique n'est probablement pas comestible.
Comment reconnaître un champignon comestible - Couleurs et odeurs

Lamelles blanches, anneau et volve

Les lamelles, l'anneau et la volve sont trois éléments facilement reconnaissables qui apparaissent fréquemment sur de nombreux types de champignons vénéneux, surtout sur ceux de la famille des amatitas, dont certains sont très toxiques. Faites donc très attention à ces trois éléments :

Sous la partie supérieure (chapeau) se trouve l'hymenium, endroit où le champignon a ses spores. Il peut avoir différentes formes, comme des tubes minuscules, des pores ou des lamelles. Lorsque vous cueillez un champignon, retournez-le et regardez si l'hymenium a une forme de lamelles et si celles-ci sont blanches. Si c'est le cas, il s'agit d'un champignon potentiellement dangereux.

Vérifiez également si la tige présente des plis en forme d'anneau. Vous pouvez en voir un ou même deux. C'est un autre avertissement de toxicité possible.

Enfin, il faut absolument cueillir le champignon dans sa totalité et de ne pas le couper au niveau du sol afin de pouvoir observer l'extrémité de la tige. Bon nombre des champignons les plus nocifs pour l'homme s'élargissent au niveau de cette extrémité, appelée volva. Cette caractéristique peut également être une indication de danger.

Si le champignon que vous venez de cueillir présente ces trois éléments, ne le cueillez pas !

Comment reconnaître un champignon comestible - Lamelles blanches, anneau et volve

Voile

Une autre manière de reconnaître un champignon comestible est que certains champignons vénéneux présentent un genre de toile presque transparent, comme un léger voile au niveau de la tige ou sous le chapeau. C'est un autre indicateur qu'un champignon n'est pas comestible.

Découvrez des Méthodes de conservation des champignons !

Comment reconnaître un champignon comestible - Voile

Couleur des spores

A l'heure de cueillir des champignons en forêts, il vaut mieux prendre un petit papier avec lequel vous pourrez voir facilement la couleur des spores relâchés par le champignon quand vous le coupez. Quand vous avez le champignon en mains, mettez le chapeau en dessous du papier, bougez un peu le champignon et observez la couleur des spores qu'il relâche. S'ils sont trop obscurs ou s'ils ont des couleurs rosées, il peut être toxique.

Découvrez comment congeler des champignons !

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment reconnaître un champignon comestible, nous vous recommandons de consulter la catégorie Activités de loisir.

Conseils
  • Hay que insistir en que antes de comer una seta hay que identificarla sin margen de error. De lo contrario, siempre es preferible renunciar a ella dado el peligro, incluso de muerte, que puede entrañar.
  • Circulan muchos supuestos trucos 'infalibles' para diferenciar las setas comestibles de las venenosas, ¡cuidado con ellos! Por ejemplo, se dice que si acercas a una seta un objeto de plata, como una cuchara, y ese objeto permanece inalterable, sin ennegrecerse, la seta se puede comer. Los trucos de este tipo no tienen ninguna base científica y es peligroso recurrir a ellos. Solo la precaución y los conocimientos micológicos certeros garantizan una recogida de setas segura.

Écrire un commentaire

Qu'avez-vous pensé de notre article?

Comment reconnaître un champignon comestible
1 sur 5
Comment reconnaître un champignon comestible

Retour en haut